DÉPRESSIONS

Nous connaissons tous des jours où nous nous sentons tristes ou découragés – généralement à la suite d’un événement douloureux ou à cause d’une situation que nous avons du mal à supporter. Dans la dépression, la personne ne se sent pas seulement abattue, elle est ou devient incapable d’assumer ses tâches quotidiennes. Très répandue, affectant 50 p. cent des femmes et 25 p. cent des hommes à un moment ou un autre de leur vie, la dépression peut se manifester de multiples manières :Nous connaissons tous des jours où nous nous sentons tristes ou découragés – généralement à la suite d’un événement douloureux ou à cause d’une situation que nous avons du mal à supporter. Dans la dépression, la personne ne se sent pas seulement abattue, elle est ou devient incapable d’assumer ses tâches quotidiennes. Très répandue, affectant 50 p. cent des femmes et 25 p. cent des hommes à un moment ou un autre de leur vie, la dépression peut se manifester de multiples manières :

  • La dépression réactionnelle est une crise relativement bénigne, provoquée par un événement extérieur, qui ne dure généralement pas plus de quelques mois.
  • La dysthymie (étymologiquement, découragement) est également sans gravité, mais sa guérison peut prendre jusqu’à 2 ans.
  • La dépression névrotique, nettement plus sérieuse, peut amener des idées de suicide. Elle apparaît brutalement, sans cause extérieure apparente, et disparaît tout aussi soudainement ; elle est très souvent cyclique.

CAUSES

  • La dépression occasionnelle est généralement provoquée par un événement tragique (mort, divorce, rupture, perte d’emploi), une réaction à certains médicaments, des changements hormonaux (comme avant les règles ou après un accouchement), ou des maladies virales ou chroniques.
  • La dysthymie et la dépression névrotique peuvent avoir des causes organiques (déficit des monoamines cérébrales) et/ou psychologiques (liées à l’enfance)

CE QUE PEUT FAIRE VOTRE MÉDECIN

Tout d’abord, vous prescrire des antidépresseurs. La médecine ayant fait de grands progrès dans ce domaine depuis quelques années, il existe aujourd’hui des antidépresseurs qui ne provoquent aucune dépendance et sont d’une grande aide à de nombreuses personnes qui doivent traverser une période de dépression. Le médecin vous mettra également en contact avec un psychothérapeute, avec lequel vous pourrez parler de vos problèmes et en rechercher l’origine. Il vous donnera aussi quelques conseils utiles pour mieux gérer votre épisode dépressif :

  • Essayez d’expliquer votre situation à votre partenaire, au lieu de tenter de l’affronter en vous repliant sur vous- même ; dites-lui ce que vous en ressentez. Parlez-en également à des amis si vous pensez que cela peut vous soulager.
  • Contraignez-vous à faire de l’exercice pendant 30 minutes, au moins cinq fois par semaine. Vous n’en aurez certainement aucune envie, mais sachez qu’une activité physique libère des endorphines – molécules cérébrales qui sont des antidépresseurs naturels.
  • Evitez les abus d’alcool et de tabac, qui ne pourraient qu’aggraver vos symptômes, et alimentez-vous le plus correctement et le plus régulièrement possible.
  • Si vous le pouvez, allez passer quelques semaines loin île chez vous.
  • Souvenez-vous des choses agréables que vous faisiez auparavant et essayez de les inclure dans votre emploi du temps quotidien.

TRAITEMENTS ALTERNATIFS

PRESSOTHERAPIE

Pour vous sentir mieux, appuyez doucement votre index, pendant 1 minute, à mi- chemin entre le milieu de votre lèvre supérieure et votre nez.

Réflexothérapie

Plusieurs points de réflexothérapie peuvent vous aider à combattre la dépression. Pressez chacun d’eux pendant 1 minute, puis recommencez avec l’autre pied :

  • Les trois points de la tête sont situés sous l’orteil, respectivement à sa base, à son sommet et près de son bord externe.
  • Le point du plexus solaire (pour vous détendre) se trouve près du bord interne de votre coussinet plantaire.
  • Le point des glandes surrénales (pour réduire le stress) est au centre du coussinet, à un doigt de celui du plexus.

Aromathérapie

Pour vous redonner du tonus, versez dans votre bain, dans un bol d’eau chaude pour parfumer une pièce, ou sur un mouchoir pour le respirer, quelques gouttes d’essence de jasmin, de bergamote, de lavande, de rose, de camomille ou de sauge sclarée.

Ce contenu a été publié dans Troubles Psychiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.